Rechercher
  • morgan rivas

La natation à l'école Primaire

Mis à jour : mai 18


Apprendre à nager à l’école que disent les textes officiels de l'Education Nationale ?

Quelle définition donnent-ils à l'expression tant usitée 'savoir-nager'?

Quelle progression proposent ils pour les cours de natation pour les enfants à l’école ?


1. Apprendre à nager à l'école

Apprendre à nager est une compétence inscrite au socle commun de compétences, de connaissances et de culture(1). C’est une compétence de premier ordre car elle permet à l'enfant de développer le ‘’savoir se sauver’’ et ainsi être capable d’assurer sa propre sécurité.

Complémentairement à l’action des familles et des structures associatives, l’école reste le lieu idéal pour permettre à tous d’apprendre à nager et développer un ’’savoir nager’’ fondamental dans lequel est inclus la notion de ‘’savoir se sauver’’ qui est liée au concept de sécurité. Cette notion de sécurité est essentielle au sein de l’école. Ainsi, elle est développée au travers d’une circulaire de 2004 dans la quelle il est précisé que l’école doit assurer la construction de compétences indispensables à la maîtrise de la sécurité des enfants.


2. Leçons de natation : savoir se sauver et savoir nager

Lors des leçons de natation, l'enfant apprend donc le ‘’savoir se sauver’’ et le ‘’savoir nager’’.

Le ‘’savoir se sauver ‘’ pourrait se définir comme l'ensemble des actions motrices misent en œuvre par un enfant qui se retrouve dans le milieu aquatique pour évoluer et regagner par ses propres moyens un endroit stable en toute sécurité. Il pourrait se définir par une question qui se résumerait à : ‘ puis-je me sauver si je tombe à l’eau ?’.

Le ‘’savoir nager’’ peut trouver plusieurs définitions. Les textes officiels de l’Education Nationale le définissent comme la compétence d’un enfant à nager en sécurité, dans un établissement de bains ou un espace surveillé (piscine, parc aquatique, etc.). Son acquisition est un objectif des classes de CM1, CM2 et sixième.


3. Apprendre à nager : les étapes

3.1 Familiarisation avec l'eau

Lors de l'apprentissage de la natation, l'enfant va devoir, tout d'abord prendre contact avec un milieu inhabituel, l'eau, et se familiariser avec celui-ci. Cela va impliquer l'entrée dans un processus d'adaptation et de modification de ses repères, habitudes et automatismes moteurs, sensoriels et cognitifs.

La symbolique de l'eau reste forte chez l'enfant. Ainsi, cette dimension affective forte doit à la fois être prise en considération et être partie intégrante du chemin pédagogique choisi par l'enseignant.

3.2 Construction de nouveaux repères dans l'eau

L'autre partie conséquente de cet apprentissage de la natation est la construction et le développement d'une nouvelle dimension de son répertoire moteur. L'enfant devra apprendre à reconfigurer ses repères de terrien pour s’adapter au milieu aquatique. C’est l’occasion de réaliser de nombreux apprentissages moteurs très spécifiques.

Sur le plan moteur, différents éléments vont devoir progressivement être acquis par l’enfant, et peuvent être résumés succinctement en quelques étapes :

- Passer de l’équilibre vertical du terrien à l’équilibre horizontal du nageur. Pour les plus petits le travail de déséquilibre représente une véritable étape avec notamment la perte des appuis plantaires.

- Trouver de nouveaux appuis pour s’équilibrer et se propulser dans l'eau. L'enfant passe d'un milieu solide et consistant, le sol à un milieu liquide et fuyant. Si le terrien utilise essentiellement les membres inferieurs pour se déplacer, le nageur, lui, utilise essentiellement ses membres supérieurs pour se propulser (exception faite de la brasse ou les jambes sont plus propulsives que les bras).

- Passer d’une respiration de terrien où l’inspiration est active et l’expiration passive, à une respiration de nageur où l’inspiration est passive et l’expiration active. Pour cette raison, très tôt dans l'enseignement de la natation, l'accent est mis sur l'expiration avec par exemple les jeux sous l'eau lors desquels il est demandé aux enfants de souffler des bulles pour commencer à entrer en contact avec l'expiration active qui sera retrouvé plus tard dans l'apprentissage des nages codifiées : le crawl, la brasse, le dos et le papillon.

- Accepter le changement de la prise d’informations. Par exemple, passer d’une prise d’informations visuelle de terrien qui est horizontale et riche à une prise d’information visuelle de nageur qui est quasi verticale, regard plutôt orienté vers le bas ou vers le haut, et partielle. Un changement qui se fait progressivement lors des leçons de natation.


(1).Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture est une description officielle de ce que les élèves français doivent avoir acquis à l'âge de 16 ans, qui correspond à la fin de la période d'instruction obligatoire. La notion est introduite sous le nom de socle commun des compétences et des connaissances par la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école (loi Fillon) du 23 avril 2005. Si les programmes des différents niveaux d'enseignement préconisent ce que les enseignants doivent transmettre, le socle commun veut définir ce qu'aucun élève n'est censé ignorer.


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout